Rechercher

La solitude

En ce temps où le confinement est de mise, plusieurs personnes se sentent probablement plus seules que jamais. Je pense ici non seulement aux personnes âgées, enfermées dans leur chambre jour et nuit, mais aussi aux gens qui, en temps normal, travaillent avec le public, à ceux et celles qui interagissent avec d'autres personnes pendant la journée et à ces adultes qui voient leur famille au moins une fois par semaine. Ce fut mon cas pendant les premières semaines : pour moi qui suis très sociable et travaille avec le public, le mois de mars fut éprouvant. Finalement, il ne me fallait qu'une chose pour me sentir mieux : ressentir cette solitude dans la nature. Mon amoureux et moi avons passé quelques jours dans une petite maison à la campagne, à quelques centaines de mètres de la maison principale où mes parents se sont isolés depuis le début de la crise sanitaire. Ces journées ont été exceptionnelles : je ne me suis jamais sentie aussi détendue de ma vie. C'est comme si tout ce qui était sujet de stress chez moi s'était envolé. Au retour en ville, le stress ne s'est pas réinvité dans mes épaules, où il se loge habituellement. Cet interlude était certainement le bienvenu dans ma vie!


Alors, comment gérer la solitude lorsqu'on n'a pas le choix d'être seul? Eh bien, se donner des buts à court terme, buts qui nous apporteront de la joie lorsqu'ils seront atteints, idéalement après quelques heures ou quelques jours, devrait faire s'envoler comme par magie le stress qui peut être ressenti en temps normal quand on prévoit des projets. Par exemple, de mon côté, j'ai commencé à pratiquer des pièces de musique de chambre, pour les enregistrer et publier des vidéos en petit groupe, comme certains musiciens le font. Je pense entre autres à l'Orchestre national de France, qui a publié une vidéo de ses musiciens jouant le Boléro de Ravel, chacun chez soi : https://www.youtube.com/watch?v=Sj4pE_bgRQI


De plus, parler de son sentiment d'isolement à quelqu'un, que ce soit un ami, un membre de la famille, un psychologue, un médecin, etc. peut certainement aider à se sentir mieux et, très probablement, moins seul, car il y a de bonnes chances que cette personne à qui vous parlez ressente cette même solitude. Vous avez ce point en commun : discutez-en! Peut-être aurez-vous des propositions à partager, et peut-être vous donnera-t-on des idées pour vous occuper l'esprit et le corps.


Ce que je conseillerais aussi en ces actuels de solitude, c'est de se trouver une nouvelle passion ou en retrouver une. Peut-être vous passionnerez-vous pour la philatélie, pour le bowling ou le tennis à la télévision, pour la découverte d'insectes ou d'animaux rares (avec Internet, il n'y a plus de limite à la connaissance). Peut-être retrouverez-vous une passion oubliée telle que la lecture de romans fantastiques, les plats de grand-maman (à cuisiner ou à manger!) ou plein d'autres choses encore. Je vous donne un exemple personnel : j'ai retrouvé le plaisir de jouer en compagnie d'autres musiciens. Nous ne jouons pas dans la même pièce, ni même dans la même maison ou la même ville, mais le plaisir est toujours aussi grand pour moi de partager ma passion avec d'autres musiciens, qui la comprennent et la vivent autant que moi.




17 vues

© 2023 by Natasha Miller. Proudly created with Wix.com